Toutes les associations mobilisées sur le bassin vannetais

D'années en années, les politiques se succèdent et se ressemblent. Il s'agit de toujours faire moins en termes d'accueil et toujours pire en termes de "sécurité" et de répression. La mobilisation des associations reste forte en réponse à un sentiment d'injustice que la situation engendre. Plus largement, nous ne nous reconnaissons pas dans le miroir d’une société qui nous renvoie une image détestable quant au traitement des migrants et réfugiés en France. Cela ne nous ressemble pas. Le seul recours possible pour amortir cette situation reste le bénévolat, l'appel à la générosité et à la solidarité. Le soutien de toutes les bonnes volontés s'installe comme une réponse durable en lieu et place d'une organisation de la société qui devrait être supportées par tous, donc par l'État. S'il est possible que des associations, réussissent à couvrir en partie le besoin humanitaire avec les moyens du bord, c'est qu'avec ceux de l'État, il est raisonnable de penser que l'effort réparti sur tous serait faible. Autant dire que la France a les ressources pour assurer une vie digne aux migrants.

La "crise migratoire", "l'appel d'air" et autres, sont autant de théories qui n'ont aucun relais dans la réalité. Elles ne servent qu'à alimenter des fantasmes, renforcer la peur et le repli sur soi-même. Lutter contre le sort qui est réservé aux migrants c’est donner tort aux préjugés sur les personnes venant chercher une protection en France. Sur Vannes et ses environs, la prise en charge du logement et de l’alimentation est insuffisante. Il faut qu’à l’approche de l’hiver, les pouvoirs publics s’emparent du problème et offrent une solution durable pour soulager les associations, les bénévoles, les citoyens.

Toutes les associations mobilisées sur le bassin vannetais
Partager cette page